Les Busy Fingers, tricotés serrés pour les patients de Montfort !

590

Vous êtes-vous déjà demandé d’où viennent les petites tuques de bébés que nous remettons aux bébés Montfort ? On vous présente un des groupes de bénévoles qui les confectionne, les Busy Fingers !

Eileen McCaughey des Busy Fingers en compagnie d’Audrey Turgeon, coordonnatrice du service des bénévoles à Montfort

Le groupe Busy Fingers est un regroupement de tricoteurs qui s’affairent à créer des couvertures, tuques, mitaines, tuques de bébés, poupées, manchons avec différents accessoires pour personnes en perte de motricité fine. Bref, si ça se tricote, elles peuvent le faire !

Ce groupe de bénévoles distribue gratuitement toutes leurs créations à des organismes communautaires venant en aide aux vétérans et aux sans-abris, des maisons de femmes victimes de violence, la section d’enquête sur la maltraitance des personnes âgées du service de police d’Ottawa et maintenant l’Hôpital Montfort.

Le bureau des bénévoles en fait la distribution au CFN, aux unités avec nos patients âgés ou confus et au garde-robe communautaire afin de s’assurer que nos patients démunis ne repartent pas sans mitaines ou tuques en temps froid.

Les Busy Fingers ont pris forme en 2010, alors que j’étais policier avec le Service de police d’Ottawa et que je travaillais avec le groupe d’enquête sur la violence faite aux ainés. J’ai demandé à ma mère, Eileen McCaughey, si elle et son groupe d’amies pouvaient faire quelques couvertures pour les personnes âgées victimes d’abus.

Les enquêteurs avaient remarqué que le réconfort apporté avec la présentation d’un tel ouvrage permettait de faire un lien et de rassurer les victimes qui souvent vivaient depuis trop longtemps dans un environnement de négligence, d’abus et de honte. Les victimes étaient touchées qu’une personne qui ne les connaissait même pas eût fait quelque chose d’aussi beau pour eux. Ce qui en découlait était une plus grande ouverture sur des historiques d’abus permettant de leur offrir l’aide et les suivis appropriés.

Le groupe d’amies s’est vite développé en groupe de rencontre chez Eileen. Les participantes, la plupart retraitées ou veuves, y ont trouvé une façon positive d’occuper leur temps et contribuer au bien-être de la communauté.

Ce qui était au départ un petit groupe de personnes a grandi à près de 200 tricoteuses avec des groupes satellites dans plusieurs villes et régions. Le groupe compte sur les dons de laines pour faire leur ouvrage de bienfaisance. Si vous avez de la laine en trop et/ou désirez en faire un don, vous pouvez me contacter et je passerai le message!

Richard Dugal
Richard s’est joint à l’équipe Montfort depuis avril 2021 après près de 33 ans avec le service de police d’Ottawa. Il y trouve une façon de redonner à l’hôpital pour avoir profité, lui et plusieurs membres de sa famille, des soins hors pairs prodigués par notre personnel. Fiers mari d’une femme extraordinaire et père de 4 enfants adultes, il est grand fervent de la chasse et des activités physique.