Tire-toi une bûche, c’est l’heure de cuisiner!

405

À l’occasion des Fêtes, l’équipe du Programme de soins postnataux à domicile s’est réunie pour partager un délicieux repas et confectionner des bûches de Noël. La bûche, le dessert symbolique de Noël, clôt bon nombre de repas durant le temps des fêtes.

Ce fut une excellente occasion pour l’équipe de travailler ensemble et de se divertir dans une ambiance conviviale et chaleureuse! Un gros merci à Céline Goodrich d’avoir partagé ses talents culinaires avec nous.    

Absentes des photos : Chantal Bourbonnais, Martha Scroggie, France Morin

Connaissez-vous l’origine de ce dessert typique de Noël?

La bûche de Noël serait une tradition plus ancienne que le sapin et la crèche. Celle-ci ne se mangeait pas. En effet, c’était une vraie bûche de bois! Il y a bien longtemps, une énorme bûche était mise dans l’âtre de la cheminée après avoir été bénie pour protéger la maison et ses habitants. Celle-ci était brûlée à l’occasion du solstice d’hiver et ensuite la veille de Noël. On utilisait souvent une bûche de chêne ou d’arbre fruitier pour cette occasion spéciale car ces bois étaient parfaits pour faire des étincelles. Plus ces dernières étaient hautes, mieux allait être l’année à venir : de bonnes récoltes, peu de sécheresses ou d’inondations… 

C’est au milieu du 19e siècle que la bûche est devenue un gâteau préparé pour le repas de Noël en France et dans plusieurs pays francophones. Ses origines en tant que pâtisserie ne sont pas claires.  Certains l’attribuent à un chef parisien en 1834, d’autres à un restaurateur lyonnais en 1860, ou à un cuisinier du prince de Monaco en 1898. Peu importe son origine, c’est une tradition que les gens attendent avec impatience chaque année.

France Morin
France est directrice du Centre familial de naissance et à Montfort depuis décembre 2018. En dehors du travail, elle aime cuisiner et passer du temps en famille.