Combattre la stigmatisation de la santé mentale au Bénin

745
Grégoire Ahongbonon, vêtu d'une veste de jeans, appuyé contre la rampe d'un escalier extérieur
Photo de Jérémie Jung pour le magazine Le Pélerin

par Dre Marie-Hélène Chomienne

Grégoire Ahongbonon était présent à l’auditorium de Montfort, le 6 juin.

Grégoire Ahongbonon c’est Grégoire, le fondateur de l’Association St-Camille de Lellis, qui a dévoué sa vie à redonner soins et dignité aux hommes et aux femmes vivant avec des troubles de santé mentale au Bénin puis au Togo et jusqu’en Côte d’Ivoire.

Et pourtant, initialement réparateur de pneus, rien ne semblait destiner Grégoire à cette fabuleuse aventure.

Grégoire, nous l’avons rencontré au Centre de Soins Psychiatriques à Tokan, un quartier de la capitale Cotonou, au Bénin. Grégoire nous a accueilli chaleureusement et a permis que nos étudiants ou résidents de la faculté de médecine d’Ottawa puissent travailler côte à côte avec les soignants de Tonkan. Cette année, Dr Raymond Tempier, psychiatre de l’Hôpital Montfort était des nôtres et nous voulons faire plus pour étendre notre collaboration avec Grégoire qui développe au nord de Cotonou à la « Ferme Dassa », un centre qui aura pour mission de soigner des personnes atteintes par une double problématique : toxicomanie et maladie mentale.

Grégoire a reçu en 2022 le prix Dr. Chester M. Pierce pour les droits de la personne, remis par l’American Psychiatric Association. En septembre 2021, il a été nommé lauréat du prix de Genève 2021 pour les Droits de l’Homme en Psychiatrie. En avril 2021, il a reçu le prix Humanitaire d’Aurora. En octobre 2020, Grégoire a remporté le prix Dr. Guislain « Breaking the Chains of Stigma » (briser les chaînes de la stigmatisation).

Grégoire était parmi nous à l’auditorium de l’Hôpital Montfort, le mardi 6 juin , pour parler de la situation africaine des personnes atteintes de troubles mentaux mais surtout de faire connaître la « solution Saint-Camille », une approche communautaire et innovante de la prise en charge de la santé mentale au Bénin.